Activités >Jeunes

Frat
Chaque année, mes jeunes n’attendent que ça…LE FRAT (= Fraternel). Dans les couloirs, à mon bureau ils ne parlent que de ça. Alors j’étais motivée et heureuse de les accompagner pour ce 110ème pèlerinage qui avait pour thème « Soit sans crainte, il t’appelle ». Les jeunes étaient ainsi invités à s’interroger sur leur vocation.  J’y ai participé avec 23 de mes jeunes lycéens qui ont été rejoints à Lourdes par 10.000 autres jeunes de la région parisienne.

Au Frat, Prier, Rencontrer, Chanter sont les maître-mots de ce pèlerinage. C’est donc dans une ambiance très festive que nous avons pris le temps d’approfondir le thème de cette année lors des différents temps forts. L’un des évènements marquants a été le sacrement des malades que beaucoup de jeunes ont reçus. J’ai pu voir leur émotion à la sortie de cette célébration. Les "frateux" ont aussi rencontré des témoins qui ont partagé leur foi en s’exprimant sur leur engagement associatif et vocationnel.

groupe

 

Les carrefours ont été l’occasion d’effectuer une démarche synodale sur le modèle de la Lectio Divina et de voter pour des propositions qui seront remises au Pape François en vue du synode des jeunes d’octobre 2018.

Le temps « comme un envol » animé par le groupe de louange Glorious a été très apprécié. Durant ce temps, Monseigneur Jachiet (évêque accompagnateur du Frat) a invité les « frateux » à poser leurs peurs et à découvrir que même l’échec peut être une source de réussite.

equipe

 

 « A chaque appel, Dieu invite toujours à dépasser les peurs. Nous sommes appelés à donner ce qu’il y a de meilleur en nous. Sois sans crainte, Dieu veut ton bonheur. » Un bonheur qui passe par la réconciliation, le sacrement était d’ailleurs proposé tout au long du pèlerinage. 

Le « festi Frat » très attendu a permis que se côtoient groupes de professionnels et amateurs musiciens ou chanteurs pour exprimer leur foi sur scène. Ce soir-là les rues de Lourdes ont été très animées pour la plus grande joie des habitants.groupe

 

 A Lourdes, Marie a toujours une place importante et le Frat ne déroge pas à cette règle comme j’ai pu le constater lors de la procession et de la veillée mariale auxquels les jeunes ont assisté dans un silence quasi-religieux.

Au moment du départ, entendre « Sœur Christine on peut rester à Lourdes ? » a été ma plus grande joie, mais il fallait bien laisser la place au Pèlerinage Montfortain qui arrivait la semaine suivante.

Un joli clin « Dieu » que ce Frat qui a été pour moi l’occasion d’une belle relecture car c’est justement cette parole « Sois sans crainte il t’appelle » qui a résonnée dans mon cœur il y a 4 ans et qui m’encourage à poursuivre ma mission auprès des jeunes.

Sœur Christine (Fille de la Sagesse - Communauté de Corbeil)