Formation initiale > Jeune Professe

 

 "Laudato-si" - "écologie intégrale" - "vie religieuse" - "Jeunes professes"

 

Pour cette seconde rencontre annuelle de l’interjuniorat, nous poursuivons notre approfondissement de l’Encyclique « Laudato-Si » du Pape François.
Le thème de notre week-end nous a été posé sous la forme d’une question : « La vie religieuse, un chemin vers l’écologie intégrale ? »

Ce temps de rencontre animé par Sœur Anne Chapell de la Congrégation de Saint-Jacut les Pins s’est révélé extrêmement riche. Nous avons beaucoup apprécié de partager ce temps fort avec nos formatrices et responsables de communauté.

Cette session nous a permis de confirmer le constat suivant : « L’être humain peut détruire l’humanité. Si nous ne faisons pas attention à nos moyens de consommation, on peut détruire la planète. »

 

Chacune a été invitée à partager sa compréhension du terme « Ecologie intégrale ».

Pour reprendre une expression chère au Pape François qui dit que « tout est lié », nous avons regardé comment ce terme s’applique à nos vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Quelles interpellations pour nous dans la vie religieuse ?...Nous avons constaté combien ces vœux balisent notre chemin vers une écologie intégrale. Notre réflexion nous dit aussi l’urgence de re-fonder nos vœux pour orienter notre vie d’une manière nouvelle. Nos vœux nous permettent aussi de restaurer des liens pour une plus grande union à Dieu, cela passe par une éducation de tout notre être. Il est urgent de changer nos comportements, nos vœux nous le rappellent quotidiennement.

 



Nous avons constaté combien ces vœux balisent notre chemin vers une écologie intégrale. Notre réflexion nous dit aussi l’urgence de re-fonder nos vœux pour orienter notre vie d’une manière nouvelle. Nos vœux nous permettent aussi de restaurer des liens pour une plus grande union à Dieu, cela passe par une éducation de tout notre être. Il est urgent de changer nos comportements, nos vœux nous le rappellent quotidiennement.

interjuniorat012016 012

 

Nous terminerons cette série de réflexions en avril prochain avec le Père Dominique Lang (assomptionniste) sur « l’écologie et les fondements de la vie religieuse. »
Sœur Christine (Jeune professe dans la congrégation des Filles de la Sagesse)

 

 Et nos formatrices...qu’en pensent t’elles :

 

 - Sœur Chantal (formatrice au sein de la congrégation des Filles de la Sagesse)

Très belles et bonnes rencontres avec nos sœurs junioristes. J’ai vraiment apprécié les échanges sur l’Encyclique du Pape François ainsi que les apports de sœur Anne Chapell. Ceux-ci m’ont permis d’approfondir ce discours sur les milieux où vivent les êtres vivants. Ce WE était important après mes quatre journées avec la COP 21 à Paris. Il est urgent de respecter la Création. Elle est dans nos mains.

 

interjuniorat012016 010

 

 

- Sœur Madeleine (Fille de la Sagesse, responsable de communauté)

Ce que j’ai le plus apprécié durant cette rencontre c’est à la fois l’internationalité du groupe des Sœurs présentes (16 pays représentés) et la joie, le dynamisme qui émanaient de ces personnes.
D’autre part la méthodologie de travail utilisée avec des propositions très variées et dynamiques a permis à chacune de s’exprimer, de s’engager et de se retrouver à travailler avec plusieurs personnes Jeunes et Responsables.