Ami-e-s de la Sagesse

amiesAccueillis ce 30 septembre 2014 par la communauté du 3, rue des Sauniers, c'est dans la joie des retrouvailles que nous partons, après quelques préparatifs, en direction de  la Porte Royale. Sous un soleil radieux, Sr Christine , en guide expérimentée, nous rappelle le contexte historique de l'époque dans ses aspects économiques, politiques et religieux sous l’influence du protestantisme.

" fin mai 1711  le Père de Montfort arrive à la Rochelle.
Dès son arrivée il rencontre Monseigneur de Champflour qui l'invite à prêcher des missions dans le diocèse  et à instruire les enfants pauvres. Ce n'est qu'en 1715 que l’Édit du roi Louis XIV  donne l'autorisation d'ouverture des petites écoles gratuites. Les caisses de l’État sont vides et on demande aux congrégations d'assurer ce service. Ce projet est soutenu par le Père de Montfort.

Pour répondre à  cette demande, il contacte Marie Louise Trichet et Catherine Brunet et leur demande de venir à la Rochelle. A leur arrivée  Montfort n'y est plus! Elles sont reçues par Madame Geoffroy qui leur trouvera un hébergement. Montfort les contacte par écrit et réitère sa demande:  "instruire les enfants pauvres." 

Visiter la Rochelle  aujourd’hui, c'est parcourir la" vieille" Ville aux arcades, avec en panorama : la tour St Nicolas, la tour des quatre 

la Rochellesergents, l'Hôtel de ville, la Cathédrale (que nous verrons plus longuement dans l'après midi), l’Église St Sauveur  et celle de Notre Dame. 

Nous arpenterons aussi les rues étroites et peu éclairées où Montfort a failli être agressé. "Sa présence gênait les "bandits ": "c'est là qu'il faut l'attendre" disaient-ils  "et nous défaire de cet ennemi du genre humain"." 

La Chapelle St Louis est incontournable dans ce pèlerinage. Le Père de Montfort y a prêché avec une telle ferveur qu'elle était trop petite pour contenir la foule des fidèles !

 "Toutes les semaines les FDLS, les Amies de la Sagesse et voisins se retrouvent avec les pauvres et les malades, pour une célébration Eucharistique préparée par les hospitalités de Lourdes. Des compositions florales réalisées par une amie de la Sagesse et une FDLS assurent une présence, une vie pour tous ceux qui viennent y prier ou simplement la visiter.

 

 

St Louist

Nous y trouvons une plaque indiquant le décès de Monseigneur de Champflour,et de Catherine Brunet (Sr de la Conception) et bien sûre, la statue du Père de Montfort." 

Nous traversons maintenant le jardin, et, empruntant  un escalier très étroit, nous entrons avec émotion dans la chambre de Marie Louise, notre Fondatrice. " Dans la chambre tout est impeccable! ?...Nous a -telle vraiment quittée ?"

 

Quelques instants de silence nous permettent de mieux habiter en sa présence... 

Bientôt, un repas fraternel "sorti du sac" viendra combler nos estomacs et nos sens dans un partage de mets aux couleurs et aux formes alléchantes. 

L'après midi nous poursuivons notre marche en prenant la direction du "Petit Plessis": lieu où Montfort a rencontré Marie Louise déjà arrivée à la Rochelle. Puis, nous faisons une halte au cimetière de St Eloi pour saluer nos sœurs et la dernière familière de l’hôpital dite" Jacotte ". 

En fin de journée, heureux et pleinement satisfaits de la "redécouverte" de ce parcours, nous nous quittons dans la joie et l'espérance d'une prochaine rencontre.

           Georgette amie de la Sagesse  ...Sœur Marie Françoise FDLS