Vie à la Maison Mère

 

Capture7Comme chaque année la Centre Spirituel Sagesse organise le triduum pour préparer ensemble la fête de Noël.

Cette année du 23 au 25 décembre, c’était Sœur Chantal Rabier qui animait les trois jours.

Les participantes sont des sœurs et deux dames laïcs.

Ces jours sont composés d’enseignements, de réflexion, de prières personnelles et communes, et de partages.

            Le 23 décembre au soir, Sœur Chantal introduisait ces journées par Jn 1,5 « La lumière brille dans les ténèbres »

…Laissons entrer la lumière dans notre obscurité pour être transformée ? Nous sommes bénéficiaires de cette lumière… Elle a évoqué aussi le « OUI » de Marie et l’Incarnation : Marie représente toute l’humanité, la Parole de Dieu prend chair en Elle…

  • Et notre « OUI » comment s’incarne-t-il aussi aujourd’hui ?
  • Si je prends conscience que Dieu m’habite, je ne peux pas rester tranquille.

Le 24 toute la journée l’enseignement était centré sur « La création et l’incarnation »

On est dans ce mouvement, en création. La présence de Jésus continue encore cette création, Il s’incarne en nous… alors il nous faut rendre témoignage…vignette

À chaque enseignement, Sœur Chantal nous invite à répondre à cette question : « Qu’est-ce que je dois laisser tomber pour recevoir Dieu ? »

Cette question fut occasion de partager en groupe, librement, chacune suivant sa situation.

En faisant le lien avec la vie de Montfort… Lui-même parlait de l’incarnation : ASE 104 à108, 40, Montfort nous propose de contempler et de nous émerveiller à partir de la Parole de Dieu. L’Incarnation pour Montfort c’est le mystère fondamental pour le salut de tous.

L’après-midi du 24 décembre, nous sommes invités à nous arrêter devant la crèche : méditation, silence, imagination de la scène que Marie, Joseph faisaient.

Dieu se fait petit, se fait pauvre, pour que l’on puisse le comprendre, l’accueillir et l’aimer.

Ce qui caractérise ce Noël 2016 ? Je peux dire qu’il y a eu plus de préparation spirituelle et de partage de joie… que c’était un Noël international à la maison mère car durant trois jours nous avons partagé cette joie avec l’EPHAD : danses, chants en différentes langues et conte sur Noël de Monsieur Martin, mimé par les sœurs de l’Année Sagesse.

Capture Capture5   Capture6

 

Nos sœurs ainées étaient très contentes, elles disaient.  « On est vraiment dans l’ambiance de la joie de la naissance de notre Sauveur. »

Les sœurs de l’Années Sagesse ont vécu également cette joie et cette découverte. C’est une occasion pour chacune aussi d’avoir pratiqué le partage d’amitié et de joie avec les autres, en particulier avec nos sœurs ainées.

Nous avons terminé, notre célébration en partageant le repas au Centre Spirituel avec quelques personnes qui habitent toutes seules.

Sœur Berthe Léa.