Vie des communautés

 

communion 03         Sœur Christine Fille de la Sagesse




Session corref :
Construire la communion,
la vie religieuse
au service du vivre ensemble

 

 

 

 

Au terme de 4 jours de session sur la vie religieuse, c’est par les mots de conclusion de Sœur Sylvie Robert et du Père François Boëdec enrichi par mes propos que j’aimerais vous partager brièvement ce temps de rencontre. Voici ce qu’ils nous disent :

« Nos sociétés peinent à assurer le vivre ensemble auquel elles aspirent. La vie religieuse est appel à un vivre-ensemble communautaire. Aussi sommes-nous invitées à vivre un christianisme vitaminé pour éviter la morosité et renouveler notre appel propre.
Nous sommes appelé à construire la communion là où nous sommes envoyées.
Par les enseignements des différents intervenants, nous avons mieux perçu de quelle tâche il s’agit : l’urgence de la société qui nous pousse à agir, la patience et l’humilité qu’elle requiert.
Cette communion est grâce et c’est pour cela Qu’elle est à construire.
Nos constats comme nos joies ne sont pas pour l’entre nous. Ainsi, qu’aucun « je » ne soit oublié, écrasé. Heureuses sont nos tentatives d’actions, de paroles, même tâtonnantes qui n’oublient aucun de nos contemporains.

 

communion 02 communion 01

 

Par cette alchimie des vitamines, notre communion du vivre ensemble doit ressembler à un vin nouveau au goût rempli de notes fruitées, rafraîchissantes et suaves. Le vin nouveau fermente à partir d’un cépage du terroir. Ayant vendangé le raisin dans le monde, l’Eglise-prophète, une fois le produit prêt, retourne dans le monde, pour l’abreuver d’un grand cru. Ainsi nos communautés et plus largement l’Eglise doivent se renouveler constamment, s’adapter aux nouvelles circonstances, actualiser leur message, s’inculturer à l’intérieur de chaque société et de chaque époque. (Guy Bonneau - Prophétisme et institution dans le christianisme primitif)

Cette session nous envoie pour être pleinement dans le monde, pour être pleinement incarnées.
Puissions-nous recevoir la grâce comme une tâche et la tâche comme une grâce.
Cette formation nous est précieuse, mais plus que cela, elle touche et nourrit notre cœur. Là où nos sources profondes, nos nappes phréatiques intérieures ont besoin d’être réalimentées par de l’eau vitaminée.

Il nous reste à présent à accueillir et vivre pleinement cet esprit de communion, à témoigner de la vitalité de l’Evangile, à être de plus en plus aimant dans notre monde d’aujourd’hui qui en a tant besoin.

 

4 Mars 2016

Programme-Session-VR-Construire-la-Communion